retour d experience road trip costa rica janvier 2016. missaventure blog aventures nature et photo

Bien rentrés de notre road trip de 3 semaines au pays de la Pura Vida, je voulais finir le récit de nos aventures en vous livrant nos impressions et quelques conseils pour votre future voyage là bas.

Bien sur ce n'est qu'un ressentis personnelle, chacun a une vision différente des voyages.

Un véhicule est-il vraiment nécessaire?

Commençons avec la location de véhicule ainsi que le modèle recommandé par Vert Costa Rica, ce n'est pas le moyen le plus économique de voyager au Costa Rica, mais pour répondre à la question OUI sans hésitation, un véhicule c'est très utile!.

Certains parcs ou réserves ne sont accessibles que par des sentiers ou chemins de terre difficilement praticables (Arenal, La Pavona, MonteverdeRio Celeste...) le 4*4 est donc fortement recommandé pour visiter le pays.

 

L'autre avantage c'est la liberté de mouvement, nous avons eu le plaisir de prendre des chemins isolés, plutôt que les routes principales, comme au Rio Céleste, ce qui nous à valu de belles rencontres, divers arrêts photos, pas vraiment possible si vous voyagez en bus, et comme je l'ai fais remarqué, c'est parfois sur le trajet que nous avons pu voir certains animaux, comme les Aras à Manuel Antonio.

Si vous souhaitez visiter plusieurs régions du pays, votre temps sera mieux optimisé avec un véhicule, de notre coté ça nous a permis de réaliser un sacré itinéraire et même en roulant c'est l’évasion avec de beaux paysages qui défilent devant vos yeux!.

Attention les trajets peuvent être un peu long et fatiguant (itinéraire à bien préparer avant le départ car les distances se comptes en heure, plutôt qu'en kilomètres).

Notre avis sur le SSyong Korando 2WD:

Nous étions partis sur le petit Suzuki Jimmy, plus économique à la location, mais j'avais lu sur des forums de discussions que c'est le véhicule majoritairement loué par les voyageurs et qu'il y a eu des problèmes de vols.

Les voleurs se garent à coté de votre véhicule et forcent le coffre facilement accessible, de plus de l’extérieur les affaires que vous laissez dans votre véhicule sont bien visibles.

Le moindre arrêt en laissant vos bagages dans le véhicule peut vous pourrir vos vacances.

C'est un problème que nous n'avons pas rencontré avec le Korando, le coffre est plus difficile à forcer, et surtout les affaires ne sont pas visibles de l'extérieur, bon nous avons éviter le plus possible de laisser quoi que ce soit à l’intérieur du véhicule, mais cela nous est arrivé entre deux étapes de laisser les sacs dans le coffres (sauf mon sac photo toujours avec moi!!).

C'est un véhicule assez large (véhicule 5 places) il est extrêmement confortable et facile à conduire, avec tout ce qu'il a encaissé sur certains trajets, nous pouvons vous confirmer qu'il est parfait pour les petits chemins et sentier dans un piteux états!! nous avons même récupérer la caution!.

Quelques conseils pour le budget:

Bon comme vous pouvez le lire dans les récits, nous ne nous sommes pas privés niveau nourriture, mais en plus de cela les prix indiqués pour les parcs dans les guides, étaient plus élevés, par exemple l'entrée de Manuel Antonio ou du volcan Poas qui étaient à 15 euros au lieu de 10 euros comme indiqués sur le Lonely Planet, et ce ne sont pas les seuls!.

Le véhicule nous a coûté plus cher que prévu, avec les assurances supplémentaires soit disant en options mais qui s’avèrent être obligatoires...

L'addition grimpe vite au final, surtout en étant à deux!.

 

Pour réduire le budget:

  • Manger au maximum local, privilégiez les petits sodas bien moins chers que les restaurants et on y mange plutôt bien.
  • Évitez de rester longtemps dans les zones trop touristiques comme Manuel Antonio (je dirais même qu'une journée suffit!) les activités sont parfois chers, pas toujours satisfaisantes, comme pour le Whale Watching que nous avons vécu comme une arnaque, quand aux restaurants, ils pratiquent des prix assez élevés, heureusement que nous avons trouver le Falafel Bar!.
  • N’hésitez pas à aller faire un tour dans le centre du pays, les prix sont moins élevés et vous pourrez faire de belles étapes hors des sentiers battues, comme à Turrialba.
  • Privilégiez les auberges et logements chez l'habitant, cela permet de beaux moments, de belles rencontres et vous pourrez même grappiller des conseils sur place.
  • Partir hors saison, de notre coté, pas eu le choix de partir en pleine saison, et pendant cette période, plus de fréquentation donc prix plus élevés.

Nos impressions et coups de coeur:

Ces trois semaines de road trip nous ont permis d'avoir un petit aperçu du pays, ses richesses naturelles, sa culture, ses attraits et ses points faibles... mais comme mentionné plus haut ceci reste notre propre avis;).

 

Ce que nous avons adoré:

La nature exubérante, une faune pas toujours facile à observer sans guide, et sans trop de connaissances, mais bien présente, une flore incroyable et ce vert! nous n'en revenons toujours pas!.

Les paysages superbes et divers en fonction des régions, coup de cœur pour:

Les régions en montagne (Monteverde, Turrialba, Arenal).

Les routes sont absolument superbes, beaucoup de chemins de terres en pleine nature, les gens sont accueillants et adorables, pas hyper fréquentées, et des paysages aussi variés que sublimes.

Rencontre avec un adorable Tico,Sur la route du Rio Celeste, COSTA RICA. missaventure blog
Sur la route du Rio Celeste, COSTA RICA. missaventure blog

Puerto Viejo et ses alentours pour son ambiance à part, ses couleurs, ses plages.

Playa Cocles, Puerto Viejo, COSTA RICA. missaventure blog
Manzanillo, cote caraibe sud, COSTA RICA. missaventure blog

Tortuguero, un écosystème incroyable, nous y avons vu bien plus d'animaux qu’ailleurs, que ce soit en balade ou grâce à l'aide précieuse d'Ismael.

Balade en canoe, TORTUGUERO. COSTA RICA. missaventure blog
Balade en canoe, Heron tigre.TORTUGUERO. COSTA RICA. missaventure blog

Ce que nous retenons:

La gentillesse des Ticos, nous étions parfois égarés, ils ont toujours prit le temps d’échanger avec nous, nous aider, nous donner des conseils,  il en est de même pour les logements où nous avons poser nos sacs pour une ou plusieurs nuits, les responsables ont tous étaient au top!.

Malgré la saison haute, nous nous sommes souvent retrouvés presque seuls sur les sentiers, et sur certaines routes, c'est très agréable de se retrouver en tête à tête avec la nature!.

Notre plus grand regret reste de ne pas avoir fait la Peninsule d'Osa qui est restée l'une des régions les plus sauvages du pays.

Il y a d'admirables efforts réalisés dans l’éducation des enfants, par rapport au respect de l'environnement et la préservation, et je dois avouer que nous devrions en prendre exemple!! le Costa Rica, lui, connait ses richesses!.

Nous avons remarqué, un peu partout dans le pays, des panneaux, affiches, dessins...  pour sensibiliser au tri, à ne pas laisser ses déchets dans la nature, encore une très bonne initiative!!. 

Ce que nous avons moins apprécié:

Manuel Antonio est l'endroit que nous avons le moins apprécié, trop touristique et un petit coté "américanisé" certes les plages sont superbes mais la forte fréquentation gâche un peu le paysage.

 

Le Costa Rica est victime de son succès, beaucoup d'investisseurs étrangers s’intéressent au pays, car les prix de l'immobilier et des entreprises sont très intéressants.

Certaines personnes rencontrées sur place, nous ont confié que le pays à pas mal changé en quelques années, augmentation de la fréquentation touristique, prix plus élevés, des animaux plus difficiles à dénicher...

Auparavant, c’était une destination backpakers, mais actuellement il n'est pas dans les top favoris pour voyager à moindre coût.

Rassurez vous, il est encore possible de découvrir les incroyables richesses de ce pays sans se ruiner, il suffis d'appliquer les petits conseils cités plus haut pour réduire le budget.

 

je finirais ce retour d'expérience en soulignant que le Costa Rica est un beau modèle en matière de respect de la nature, 30% du territoire est protégé grâce aux parcs, réserves... la chasse ainsi que les cirques avec animaux y sont interdits, de plus le pays se focalise sur l’énergie renouvelable, sensibilise les générations futures à l'environnement.

Le Costa Rica est une destination nature, et respectueuse, il doit continuer dans cette voie, plutôt que de laisser trop de place au développement touristique extensif, aux investisseurs étrangers qui n'y voient qu'un intérêt financier... tourisme oui, mais pas au détriment de la nature. 

Hé les aventuriers, vous aimez cet article? n'hésitez pas à le partager: