INFLUENCEURS ET VOYAGES, UN FLÉAU POUR LA PLANÈTE?

Photo libre de droit, Jeremy Levin.

Je vous avais dit que le blog prendrait une tournure un peu différente, car il évolue en même temps que nous, bien sûr on continuera de vous partager nos aventures, mais on va y ajouter plus d'infos greens et de réflexions autour du voyage; plusieurs heures de rédaction plus tard, on y est! apres un premier article: Etre un voyageur plus responsable, voila à nouveau un gros pavé! mais j’espère que vous prendrez le temps de lire ces mots qui m'ont demandés beaucoup de réflexion et de recul face à notre propre façon de voyager.

Ces derniers temps, une question récurrente nous trotte dans la tête: être blogueurs/influenceurs est-ce nuisible pour la planète? la réponse n'est pas si simple! oui et pas tout à fait en même temps et le reportage diffusé cette semaine sur TMC "Faut il interdire le tourisme ?" me permet aussi de rebondir sur ce sujet délicat, on vous donne notre avis de blogueurs et de voyageurs. (je vous met le lien du replay, très intéressant, même si certains passages sont assez chocs!).

Il y'a déjà eu des moments lors de nos aventures, où on s'est sentis mal, où on a pu observer par nous même, des comportements qui nous donnaient envie d'hurler, de rire jaune, ou que je ne comprenaient absolument pas, sans oublier certaines photos qui circulent sur les réseaux sociaux, des mises en scènes absurdes, de l’abus dans les retouches...

Je ne cherche pas à pointer du doigt tel ou tel blogueurs/voyageurs ou personnalités, mais c'est un constat et une réflexion sur notre rapport avec le voyage, voila pourquoi les noms et visages sont floutés sur les photos de cet article.

Je vais aussi me tirer un balle dans le pieds plus d'une fois, reconnaissons nos erreurs, nous ne sommes pas parfaits et nos comportements ne sont pas toujours exemplaires.

Les réseaux sociaux, La course aux likes:

Pour la plupart d'entre nous, ils font partis de nos vies, encore plus quand on est blogueurs, bien que, pour être sincère avec vous, j'ai de plus en plus de mal avec Instagram, je ne vous parlerais pas de snapchat, Tweeter ou autre..., car je ne les ai pas! j'en ai bien assez avec Youtube, Facebook et Instagram!; sans compter le blog, là où je suis la plus active!.

Les réseaux sociaux, sont, à la base, un moyen fun de communiquer avec les autres, même lorsqu'ils sont à l'autre bout de la planète, de partager nos moments, nos pensées, coups de gueules, coups de cœur...; malheureusement ces dernières années, avec l'avènement et la popularisation des influenceurs, ils se sont rapidement transformés en moyens de promotion, en véritables publicités ambulantes sur vos écrans, pour de belles destinations, parfois contestables, ou des activités au top, mais de temps en temps limites niveau éthique; tout cela à coup de magnifiques photos et vidéos, très bien réalisées, qui, avouons le, nous ont toutes fait rêver au moins une fois! ben oui c'est leur boulot de nous donner envie, et ils le font plutôt bien!.

Mais l'envers du décor est quelquefois bien différent, il suffit de scroler les suggestions sur Instagram pour s'en apercevoir, la majorité des photos incluant des voyageurs ou influenceurs sont souvent composées de la même façon: les vêtements sont parfaitement choisis pour coller à l'image parfaite, associés à la pose style mannequin ou style capturé sur le moment, qui en réalité est calculé!, une "belle" mise en scène quitte à y passer une plombe, et faire un nombre incalculable de photos pour au final avoir LA PHOTO!!.

Oui vous savez LA PHOTO!!, celle qui fera le plus sensation sur les réseaux, celle qui fera baver; qui donnera envie d’être à leur (sa) place, parce que la finalité est là, les réseaux sociaux sont devenus une véritable course aux likes, et les influenceurs sont les maîtres du jeu.

On ne fait plus une photo pour l'endroit, on fait une photo pour dire j'y étais, pour faire comme eux, pour avoir plus de followers, plus de "j'aime", et peut être devenir à son tour un influenceur (qui n'a pas envie d’être payé pour voyager, tester des logements, activités, et en faire la promotion? ca ne s'arrête pas à ça, mais c'est la vision qu'on en a), il me semble loin le temps où on se prenaient en photo simplement!.

Je ne parle même pas des personnes qui font genre on a dormis là alors que non en fait, et ca on l'a vu de nos propres yeux à Seceda, un couple a installé sa tente a un endroit photogénique, a fait quelques photos, avant de remballer le matos, et de repartir (dans leur hotel?!!) on est resté cons avec Mr aventure!.

Et voila comment on retrouve ce genre de photos mensongeres sur Instagram, on pense naïvement que oui ils ont dormis là, alors que clairement c'est du mytho! tout ca pour faire des vues, des "J'aime" quite à prendre les followers pour des abrutis! (allez voir le compte "youdidnotsleepthere" sur instagram vous verrez surement une photo comme celle que je vous cite, parmi d'autres spots et photos où clairement non ils n'ont pas dormis là!.

Et nous aussi on y est passé, enfin on a essayé d’être "instagramables", bon pas à ce degrés là non plus, on a jamais fait la queue pour une photo ou fait semblant de dormir a tel ou tel endroit, non on vous prends pas pour des cons!! mais en réalité vous ne verrez que peu de photos de nous sur nos réseaux car ça nous a vite gonflés! sur place quand on y pense on fait deux trois photos de nous, seuls ou en couple, pour garder un souvenir, le partager, et encore, les photos que je fais de Mr aventure sont souvent réellement prises sur le vif, ne lui demandez pas de mise en scène!! parmi ces photos, on en publie bien plus sur notre blog que sur les réseaux, en essayant toujours quand c'est un endroit "touristique" de ne pas tomber dans le cliché, même si ca nous est déjà arrivé! de toute façon, on préfère largement photographier ou filmer le paysage, à tel point qu'en voulant imprimer des photos de nous en voyage, j'ai réalisé qu'on avaient peu de "belles" photos de nous deux, comme quoi ca nous passe au dessus!.

Voila quelques unes de ces fameuses "belles" photos, le mot belles est entre guillemets, car on sait bien que cela est  totalement subjectif.

La photo "clasique" des amoureux en voyage.
La photo "clasique" des amoureux en voyage.

Assortir les vêtements, les choisir avec attention? sérieusement quand je suis en randonnée ou en balade je ne suis pas la plus glamour qui soit, la preuve en image!.

Certains en viennent même à prendre une tenue avec eux pour la porter sur le lieu le plus instagramable, ou même des accessoires pour être assortis aux couleurs du paysage, ou faire ressortir leur tenue, pour coller à l'ambiance, non mais c'est tout un art, faut le reconnaître! ou encore comme on a pu l'observer à Riomaggiore, les filles qui ne faisaient pas la randonnée (et loupaient une partie de ce magnifique endroit qu'est les Cinq Terre) arrivaient par le train, débarquaient à l'endroit le plus photogénique et faisaient la queue pour poser.... mouai... j'ai galéré à prendre une photo du paysage, juste du paysage! sans mise en scène!.

Vous connaissez certainement les photos réalisées par le voyageur "Murad Osmann" ok je vous aide, si je vous dis: une femme, posant de dos, bras et main tendus vers celle de son chéri, le tout devant des lieux et paysages magnifiques et emblématiques, dans une tenue très recherchée (différente à chaque lieux visitées) vous voyez de quoi je parle?; et bien son idée de photos, a vite était virale, puis reproduite un nombre de fois incalculable, on les a vues, revues, et rerevues, j'en ai fait une overdose! c'est allé tellement loin qu'il existe même un prototype de fausse main pour poser avec, et reproduire ce style de photo quand on est seul! oui oui!! je déconne pas, et certains demandent même à des inconnus de leur tenir la main!... ce n'est pour citer qu'un seul exemple, mais c'est pour monter l’absurdité du copier collé!.

En fait le soucis n'est pas tan de se prendre en photo dans un bel endroit, un beau paysage, avec une belle tenue, ca se faisait déjà bien avant les réseaux sociaux, avoir envie de visiter un lieu touristique c'est normal, c'est humain, mais pourquoi avoir envie de reproduire exactement la même photos qu'un tel ou un tel? aller au même endroit et faire la même chose, se sont limite les mêmes poses ou les mêmes vêtements sur les photos! voila où je veux en venir, le manque d'originalité, le plagiat, et le toujours plus.

Je n'aborderais pas le sujet des gens qui risquent leur vies ou meurent pour un simple selfie! ou de ceux qui posent à moitié nus devant des lieux sacrés ou dans des endroits où on doit se couvrir par respect pour le pays et ses croyances!! oui toujours plus!!; allez faire un tour sur le compte "insta_repeat" vous verrez de quoi je parle, où est la recherche d'un angle de vue différent, la spontanéité, faites preuve d'un peu d'originalité!! bon ok je plaide coupable la tente ouverte, on l'a déjà fait!! ne me jetez pas la pierre!.

La fameuse main tendu! photo de Murad Osmann.
La fameuse main tendu! photo de Murad Osmann.
le combo parfait!!: la tente, la vue, le chapeau, le poncho, la petite robe (pratique pour randonner) voila un sans faute!! mdr.
le combo parfait!!: la tente, la vue, le chapeau, le poncho, la petite robe (pratique pour randonner) voila un sans faute!! mdr.

Les selfies avec les animaux:

Si vous me connaissez un peu via ce blog ou mon facebook, vous êtes déjà au courant de mon amour pour les animaux, c'est donc le passage le plus sensible, celui qui me touche le plus! je ne reviendrais pas sur le reportage de TMC, il cible principalement la Thaïlande, et il est clair que ce pays n'est pas le plus respectueux des animaux, dans mon article sur le voyageur responsable où je vous parle des activités avec les animaux à bannir, il y' en a beaucoup qui sont répandues là bas!.

Ici je voulais surtout aborder le sujet des selfies avec les animaux, car c'est un style de photos que l'on voit pas mal sur les réseaux, et ca fait sensation!, je mets de coté les selfies réalisés sur le dos de tortues, ou de requins baleines, avec un bébé dauphin sortis de l'eau par la foule, exprès pour les photos qui en est mort étouffé et déshydraté, qui ne sont que quelques faits réels parmi bien trop, bêtises humaines, irrespect total de l'animal, c'est un exercice difficile de rester polie face à tan de débilité profonde et d’égoïsme!.

Mais revenons à ce genre de photos qui pullulent sur les réseaux, où les animaux ne semblent pas malmenés et en mauvaise santé, ok, y'en a! oui! certains aiment les animaux et se prennent en photo avec un animal sauvage sans mal, mais reconnaissons que c'est vraiment très, très, rare! sauvage ça veut bien dire ce que ça veut dire!.

Le Costa Rica, pourtant un pays en bonne voie de développement niveau tourisme vert, eco-responsalbe, même s'il n'est pas parfait, hein! pesticides, traitements de déchets... souffre de ce fléau, des personnes malhonnêtes voulant se remplir les poches, profitent de cette nature exubérante pour proposer des photos avec animaux sauvages, via des tours opérateurs, ou même de main à main, selfies avec des paresseux dans les bras, singes, toucans sur l'épaule... mais le pays a décidé d'agir en lançant une campagne pour éviter cette pratique, et éduquer les visiteurs aux bons gestes à avoir pour prendre des photos avec les animaux, ce qui est déjà une bonne idée pour éviter les abus!.

Ce n'est malheureusement pas le cas de tout les pays, en Afrique, il y'a les selfies ou marches avec des lions, généralement drogués qui finirons bien souvent en trophées de chasse, au Mexique, en échange de quelques billets vous avez votre photos avec des iguanes ou des perroquets, couramment enchaînés, des dauphins enfermés dans un bassin, Akumal (la baie des tortues au Yucatán) est devenue un véritable cirque, où les tortues sont constamment dérangées, à Dubaï on vous propose des photos avec des félins "apprivoisés"! j'en passe et des meilleurs!!...

En parlant de Dubaï, dernièrement, une fille de téléréalité, (eux aussi sont des influenceurs) a fait polémique; étant en voyage là bas, elle en a profité pour visiter en compagnie de son chéri, un zoo, et a publié deux photos, l'une où ils tout les deux, sourires aux lèvres avec un bébé lion, et l'autre où elle pose avec un beau guépard, en laisse!!! oui comme si c’était un chien... cette photo a tellement fait parler, et en mal, qu'elle a dû faire des excuses publics sur ses réseaux, et a vite retiré la photo, je précise que cette jeune fille dit lutter pour la protection des animaux! mais elle avait déjà posté une photo d'elle dans un delphinarium! elle a aussi nager avec des dauphins en liberté (ben oui quand même!)... drôle de façon de protéger les animaux! elle ne s'est pas excusée pour les dauphins en piscine, mais cette photo a elle aussi disparue, comme par magie...non je ne juge pas!! quoi que... 

Valable ou non, crédibles ou pas, elle a fait ses excuses, mais beaucoup d'autres influenceurs dans le milieu du voyage, de la téléréalité ou de la musique, faut dire qu'ils sont nombreux! font de même, très souvent, la condition animale est le dernier de leur soucis !!! et quand certains réagissent, car oui, par bonheur, tout n'est pas à jeter sur les réseaux, il y a des personnes qui font preuve de réflexion, et se posent la question du bien être animal, disent que ce n'est pas naturel, que ce ne sont pas des jouets, il n'y a comme réponses que des silences ou des "vous êtes jaloux, bandes de rageux"  c'est un sacré niveau d'arguments, ou de remise en question mais il faut dire que ca ne vole pas haut, par contre on admire leur égoïsme de haut niveau!.

En plus d’être stupides, et surtout dangereux, ce style de photo est extrêmement nuisible pour la faune sauvage, cela entraîne des trafics et des pratiques douteuses, car plus il y'a de demandes, plus il y'a de buisness derrière, peu scrupuleux du respect des animaux, ces pratiques causent du stress chez l'animal qui n'est pas toujours visible sur les photos et en mettant un simple "j'aime" sous ce genre de photos, vous ne faites que valider ce comportement.

Ici aussi il y'a souvent un envers du décor que vous ne verrez pas au travers de selfies, et pourtant! avec cette simple photo, l'impact est féroce et navrant! largement diffusée, elle fera vite des envieurs! les gens voudrons faire de même! ca me dégoûte quand je vois sur des publications comme celles cités, des réactions comme: "j'adore", "trop bien", "c'est où", "la chance, moi aussi je veux le faire"... et cela pour une seule photo! imaginez avec toutes celles qui sont publiées régulièrement sur les réseaux sociaux, et l'animal dans tout ça? lui je ne suis pas sûr qu'il adore et qu'il a envie de faire ca!... c'est un cercle vicieux qui à la longue sera destructeur pour les animaux et l'a déjà était pour beaucoup trop!.

Alors quand on aime les animaux on se renseigne d'abord sur les pratiques, et on évite toutes les activités de ce genre! allez dans de vrais refuges ou réserves, qui soignent et réhabilitent les animaux, ou simplement dans la nature, vivre le hasard de la rencontre dans leur milieu naturel!!!.

Des lieux abimés par le tourisme:

"59% des 25-35 ans choisissent leurs destination de vacances en fonction de leurs potentiel Instagram" (phrase de Martin Weill) et si je vous parles des réseaux c'est qu'ils influent fortement sur la façon dont nous voyageons, cette simple phrase résume à elle seule, le relationnel  qu'a ma génération avec le voyage et la nature, plus c'est liké et populaire, plus c'est visité! la nature et l'histoire sont souvent mis de coté, avec cette mentalité, il y'à un véritable impact sur les lieux cités!; en tan que blogueurs/ voyageurs, on a pu observer par nous même des comportements nocifs pour les lieux et cela plus d'une fois!.

Dans les Dolomites, au nord de l'Italie, il y a le superbe lac de Carezza avec ses couleurs à tomber, pour y être allée je peux vous assurer qu'on ne peut pas s'approcher et poser sur les rochers qui se trouvent au bord de l'eau, il y'a des barrières de protections tout autour du lac afin de préserver écosystème des lieux, et pourtant.... ben autant dire que certains s'en foutent bien de la préservation de l’environnement, Instagram c'est plus fort que tout! et ces deux photos ne sont pas les seuls (floutées volontairement, je ne cherche pas à pointer du doigts les personnes concernées).

De même pour Seceda, sur ces pics acérés aussi, il y'a des barrières de sécurité pour empêcher les visiteurs de s'approcher trop prés du vide, et pourtant lorsque nous y étions on a vu passer des personnes sous les barrières, juste pour poser et faire des photos... et bien-sur encore une fois sur Instagram une simple recherche m'a permis de dénicher ces deux exemples, ben là! on est franchement bien dans le dénis et la prise de risque totale pour une photos!! pas mal hein?; bon je pourrais continuer longtemps comme ca mais ca illustre bien le fait que les influenceurs/ voyageurs sont capables d'outrepasser le simple respect de la nature pour une photo! ou une vidéo!.

 Je me posais cette question, peut être que certains ont un passe droit, car ils sont là pour faire la promotion du pays ou de l'endroit, mais dans ce cas, pourquoi une interdiction valable que pour un type de personne?.

Outre les photos prisent dans des endroits où la personne ne devrait pas être, cela va parfois beaucoup plus loin, des temples qui cèdent ou qui s’abîment à force du passage incessant des visiteurs, des plages et fonds marins qui souffrent de trop de fréquentation, des lieux qui deviennent peu à peu des sorte de Disneyland à ciel ouvert, des déchets qui s'accumulent... même l'Everest n'est pas épargné...

Sans aller aussi loin, c'est déjà le cas chez nous, en France, je penses aux champs de lavandes de Valensole qui sont connus dans le monde entier, lorsque nous y étions je me suis rendu malade du manque de respect! entre ceux qui se permettent de cueillir la lavande pour se faire un bouquet parce que ca fait mieux sur la photos, et pas juste quelques brins, je parle de gros bouquets! alors que c'est une culture et que des gens vivent de ces lavandes, et ceux qui l’écrasent en marchant dessus alors qu'ils sont là justement pour admirer ces fleurs... je ne comprends pas... un autre exemple trouvé sur internet, cette fois ci avec une fleur autant prisée que la lavande, le coquelicot:

On met en avant un paysage sa beauté, pour au final le bousiller, voila le plus gros souci pour la nature, ce que génèrent les réseaux et les photos partagées à répétitions sur les réseaux.

Les photos mensongères:

De nos jours, tout le monde peut prendre de belles photos, tout le monde peut s'improviser photographe, et retoucher ses photos grâce aux applications, autant être sincère, je ne suis pas contre la retouche, moi même je l'utilise (à petite dose) luminosité, contraste, un peu de vibrance, je pense vous faire une petite démo à l’occasion;)...

Mais certains vont beaucoup plus loin! ce n'est plus de l’amélioration de photo mais de la modification pur et dur! pour des raisons de respect de l'anonymat, je ne pourrais pas vous mettre de vidéos où certains expliquent comment ils procèdent, c'est facilement trouvable sur Youtube, mais la dernière fois je suis tombée sur l'une d'entre elle qui expliquait comment rendre ses photos instagramables, je suis resté bête! la photo de base et le rendu final n'avaient plus rien à voir, changement de couleur des vêtements, du paysage, modification du ciel en prenant le ciel d'une autre photos, ajout de nuages, modification physique de la personne, tout y passe, chaque centimètres de la photo est inspectés.

Et là, pour moi, il est clair que ca va trop loin, on est plus dans la photographie, mais dans le graphisme, dans l'illusion, déjà pour certaines mise en scène, je trouve ca abusé et limite, mais quand ça en viens à ces modifications extrêmes... et je peux vous dire que y'en a pas mal qui abusent sur les réseaux, ok la photo finale est canon, mais complètement mensongère, vous risquez d’être étonnés en visitant certains endroits!...

Pour finir sur ce sujet, voila une vidéo vraiment intéressante, où on peut voir déjà comment sont faites certaines modifications, et l'avis des personnes sondés sur les photos (abus ou non); et vous les aventuriers, vous en penser quoi? où s'arrête la photo et où commence le mensonge? que considérez vous comme trop retouché, trop abusé?.

Les solutions

Ok si vous êtes arrivés jusque là, avec les différents sujets abordés auparavant, déjà bravo;) et vous allez peut être vous dire que je dramatise, et que dans ce cas autant ne plus voyager et ne plus utiliser les réseaux! mais non! tout n'est pas tout noir! nous vivons dans un monde plein de nuances, et il existe des solutions, outre les quelques gestes que je vous partage dans l'article "Le voyageur responsable" qui seront bon à appliquer en voyage et au quotidien, il faut juste repenser notre manière de voyager.

Certains pays ont fait le choix des quotas, en autorisant qu'un nombres restreint de personnes par jours, d'autres ont des taxes très élevées ce qui empêche le tourisme de masse, et préserve l'environnement, et il y'a ceux qui préfèrent fermer un site pendant un temps, ou limiter l’accès à certaines sections, pour que l'endroit puisse à nouveau "respirer" donc des solutions peuvent être appliquées par les pays eux même et les gouvernements.

Quant à nous voyageurs, ou futurs voyageurs/ touristes, il convient de ne pas visiter un endroit parce qu'il est à la mode mais parce qu'on en a envie, et parfois même, faire le choix de ne pas visiter tel endroit parce qu'il souffre déjà de l’afflux de touristes, car dans un sens c'est aussi une façon de participer à son effondrement, j'en parle dans mon article sur Venise, l'endroit le plus touristique qu'on ai visité, et qui m'a fait beaucoup cogiter!.

Il faut savoir sortir des sentiers battus et parfois le garder pour soi, ne pas l'exposer à tout vas, et si on souhaite quand même visiter un endroit déjà bien connu, ne pas chercher à reproduire les même sempiternelles photos déjà vues sur les réseaux, mais chercher plus loin, être curieux du lieu, s’intéresser, parfois vous trouverez des pépites visuelles et vous serez seuls sur place, car un autre coin leur a volé la vedette, et ca je peux vous dire que c'est vraiment un pur bonheur!.

A l'heure où le voyage se consomme, où certains prennent l'avion comme on change de chemise, il est bon de prendre son temps, d'admirer un pays plutôt que de l’enchaîner à pas de course, les réseaux ne doivent pas prendre le dessus sur le voyage lui même, il faut savoir les mettre de coté pour se concentrer sur ce qui se passe sous ses yeux, admirer le paysage simplement, non pas au travers d'un objectif mais au travers de vos propres yeux, les émotions n'en seront que plus fortes, ce sont des moments rien que pour vous, des moments de bonheur, de quiétude.

Et nous dans tout ca?:

En faisant la promotion d'un endroit les influenceurs/voyageurs ont aussi leur part de responsabilité, avec Mr Aventure nous ne sommes que de simples blogueurs, notre communauté n'est pas énorme, mais oui! on se sent concernés, dés que nous publions un article ou une photo, nous mettons en lumière un endroit.

les influenceurs qui vous font rêver avec leur voyage aux Seychelles, alors qu'on sait que ces îles croulent sous les déchets, ou vous parle de l'Islande comme le "must do"  alors que l'île voit déjà son paysage transformé à cause de l’afflux en masse des touristes, de certaines régions d'Afrique, alors qu'elle déplace les tribus pour construire encore plus d’hôtel pour accueillir plus de touristes, ou dans mon cas de Venise qui est déjà trop visitée... oui nous avons une grande part de responsabilité quand on vous parle de ces lieux!. alors que faire?...

Les influenceurs sont généralement suivis par un grand nombre de personnes, l'impact d'une seule photo qu'ils publient et partagent peut donc être extrêmement fort! ils doivent sensibiliser leur lecteurs, followers... c'est à eux de montrer l'exemple, les choses peuvent changer s'ils réfléchissent eux même à leur relation avec le voyage, à ce qu'ils publient, le tourisme fait vivre, c'est une manne financière importante pour beaucoup, les influenceurs y compris, mais il ne faut pas que ce soit fait au détriment de ce qui fait la renommé et la beauté d'un pays.

Quand à nous, je dois vous avouer que plus d'une fois, j'ai voulu fermer ce blog, et mes réseaux, me sentant responsable de cet engrenage, et ne comprenant pas toujours le fonctionnement de tout ces réseaux qui prennent un temps fou! on te suit sur Instagram, puis on te "unfollow", on te demande des conseil sans même un merci, sans comprendre le message qu'on souhaite partager...

Et puis je me suis dit non, je ne suis peut être qu'une goutte d'eau dans l’océan, qu'un petit colibris qui souhaite faire sa part, mais quitte à écrire, autant le faire avec émotions, avec implication, j'ai mon libre arbitre alors pourquoi ne pas essayer d’éveiller et faire réfléchir ceux qui auront la patience de lire tout mes mots.

Hé les aventuriers, vous aimez cet article n’hésitez pas à partager, envie de réagir? laissez vos commentaires:

Écrire commentaire

Commentaires: 0