LE VOYAGEUR ECO RESPONSABLE

legende du colibri, le voyage responsable. missaventure blog

Mais ça veut dire quoi?

A l'heure où fleurissent les article pointant du doigts les dégâts du tourisme de masse: des villes perdant leur identités culturelles, des comportements irrespectueux envers des personnes où animaux, l'avion ce mode de transport extrêmement polluant... on entend tout est n'importe quoi, du coup il y'a de quoi se remettre en question!.

J'avoue tout ce qui tourne autour du tourisme vert, responsable, eco certifié... ce n'est pas toujours bien clair, mais pour faire court: un voyageur responsable s'efforce du mieux possible, de respecter la nature, l'environnement et les cultures.

En cherchant plus loin, c'est une démarche et un investissement personnel applicable au quotidien, et cela passe souvent par un changement de comportement qui mène à consommer autrement et donc, à voyager autrement.

Le parfait voyageur responsable je ne l'ai jamais rencontré, mais comme le dit la légende Amérindienne du colibri, même les plus petites actions, les plus petits gestes comptent, chacun fait sa part, le principal est d'agir, et savoir se remettre en question.

 

En quoi cela change la façon de voyager?

Certains pensent que voyage et écologie ne font pas bon ménage, prendre l'avion n'est pas écolo, partir en road trip n'est pas écolo... oulllla l'empreinte carbone!!... il y a beaucoup de choses à dire en contradiction même avec le principe d’être responsable, amoureux de la nature et voyageur.

Doit on pour autant arrêter de voyager? NON je ne pense pas, car lorsqu'il est vécu de façon raisonné et différente que le simple farniente à l’hôtel ou en bord de mer, le voyage est une des plus belles choses à réaliser dans sa vie, s'ouvrir à d'autres horizons, d'autres cultures, ouvrir son esprit, se questionner, évoluer..., il ne faut donc pas se priver de tout ce que le voyage peut offrir mais il faut revoir notre façon de voyager, il y'a certains gestes et comportements à adopter pour voyager tout en ayant un impact moindre sur l'environnement et les être vivants.

Le voyage en lui même permet de sortir de sa zone de confort, d'apprendre sur soi même, se découvrir, découvrir l'autre et voir les choses autrement, il nous ouvre au monde et nous rend plus riche!.

Quelques gestes à adopter pour voyager responsable.

Après les infos, on passe à la pratiques les aventuriers!! voila de petites idées et quelques gestes à appliquer en voyage.

  • LES MODE DE TRANSPORT ET DÉPLACEMENTS

Bon il faut avouer qu'aujourd'hui tout est accessible en quelques clics, le voyage fait vendre, le voyage se consomme, alors on prend vite l'avion pour un rien, un week end par ci par là... c'est plus rapide, souvent à des prix incroyables, mais en y réfléchissant est ce raisonnable?.

Certaines destinations prisés, sont accessibles autrement qu'en avion, par train, voiture, bus... oui cela sera peut être plus long et alors? vous ferrez des rencontres, vous verrez d'autres paysages, et bien sur votre empreinte carbone sera bien moins impactante sur la planète!.

Depuis notre voyage au Costa Rica, nous avons revu notre façon de voyager, (quand je vous dis que cela fait réfléchir!) nous privilégions les road trip et les randonnées, cela permet de découvrir des endroits fabuleux auquel nous n'aurions pas pensé auparavant, on découvre même autrement notre propre région, on ne prend plus l'avion, et vivons le voyage de façon bien différente, plus proche de la nature, plus libre., et on échange avec les personnes que nous croisons.

Hormis l'avion et la voiture, lors de vos voyage privilégiez les transports en commun, bus, train, bateau... cela vous permettra de rencontrer et dialoguer avec les locaux, vous serez au plus prêt de la réalité du pays. 

Le slow travel est aussi une belle option de voyage, trecks, voyage à vélos, interrail... par encore testé de notre coté, mais très tentés!.

 

  • AVANT LE DÉPART:

En choisissant une destination, renseignez vous avant même de partir, sur les coutumes, croyances et tenues adéquats à adopter, question de respect, sachez que vous n’êtes pas chez vous mais que vous étes l'image du voyageur, c'est donc à vous de vous adapter.

Apprenez quelques mots dans la langue officielle, bonjour, merci, s'il vous plat, même quelques phrases vous permettrons de discuter avec les locaux.

  • MANGEZ LOCAL:

N’hésitez pas à manger dans des endroits qui parfois ne paient pas de mine, par exemple les soda aux costa Rica, c'est le meilleur moyen de rencontrer les locaux, d'en savoir plus sur les coutumes du pays, vous mangerez souvent très bien, pour pas cher, en plus de contribuer à l’économie locale.

Je nuancerais ce dernier point! bien sur, ce n'est que mon propre avis mais je pense qu'il est préférable d'éviter les plats soutenant "les traditions" (la chasse à la baleine, le shark finning, le festival de Yulin...) ce n'est pas une expérience de voyageur, mais plutôt une façon de contribuer et encourager ces "traditions!.

Voyager en Islande, pays qui pratique à la fois le Whale Watching (observation de baleine en pleine nature) mais aussi la chasse à la baleine, allé s'émerveiller et s'extasier devant ce superbe animal, et le soir même l'avoir dans son assiette! cela me semble inconcevable et incohérent.

Aller dans un pays Asiatique comme la Chine, et manger du chat du chien, des espèces menacées d'extinction comme le requin, la tortue, heuuuuu... No comment!.

  • CHOISISSEZ BIEN VOS LOGEMENTS:

Au lieu de se prélasser dans un hôtel tout inclus, où les employé sont souvent sous payé, il est préférable de loger chez l’habitant, soit en chambre d’hôte, ou dans des logements indépendants, à l'auberge ou dans des logements eco-responsables, comme pour le point précédent au moins l'argent que vous dépensez dans votre logement va directement à la personne concernée, en plus l’échange et le dialogue sont plus facile, et les conseils viendrons avec!, ce sont des logements à petite échelle et donc beaucoup moins polluants, voir peu ou pas du tout pour ceux qui sont eco-responsables.

  • ATTENTION AUX SOUVENIRS:

Si vous souhaitez ramener ou offrir un souvenir de votre voyage, privilégiez les marchés d’artisans, ou petites boutiques de locaux, plutôt que le duty free de l’aéroport ou les grands magasins, du made in china on s'en passera, ca sera peu être un peu plus cher mais au moins vous savez d'où il provient.

  • RESPECTEZ L'HUMAIN:

En voyage, il y a certains visages ou personnes en tenues traditionnelles qui sont très expressifs, mais pensez à demander avant de prendre une photo, ne serais ce que par un geste, c'est être respectueux de la personne, on est pas au zoo tout de même, et cela pourrait être mal vu ou pas apprécié! et puis c'est une question de bon sens, mettez vous à la place de cette personne que vous voulez photographier en cachette, comment le prendriez vous?.

  • RESPECTEZ LA NATURE:

Ca parait logique, mais on ne jette pas ses déchets au sol, la pollution fait partis du fléau du tourisme de masse, donc à votre bon sens les aventuriers!.

Voyager avec une gourde, toujours!! cela permet d’éviter d'utiliser des bouteilles en plastiques, si ce sont des pays où l'eau peut rendre malade, il existe des gourdes filtrantes, ou des pastilles à mettre dans l'eau (article en cour!).

Utiliser des produits biodégradables respectueux de l'environnement et bien sur crualty free (article en cour)

Ne donner pas à manger aux animaux sauvages, même si c'est parfois tentant, il faut éviter ce comportement cela peut être dangereux pour eux, voir pour vous selon l'animal, et ca les habituer aux Hommes, et malheureusement, certains n'ont pas de bonne intentions avec les animaux.

 

Les activités à bannir lors de vos voyages.

Après ces quelques petits gestes responsables, je ne pouvais pas clore le sujet sans vous parler des activités avec les animaux, bien sur c'est un sujet qui me tiens énormément à cœur car je suis sensible à la cause animal ( je crois que je suis démasquée avec cet article).

Les avis divergent sur le sujet, mais quand on connaît les conditions de ces activités et des animaux, je me dit que c'est aussi à nous, voyageurs, de ne pas être complices de cela, à nous de voir au delà de notre plaisir personnel, et de montrer que l'on peut voyager de façon responsables et respectueux.

Parmi les activités touristiques les plus rependues, qui exploitent les animaux, et donc celles à bannir!:

 

  • Le treck à dos d'éléphants.
  • La nage avec les dauphins et toutes sorte de delphinariums.
  • Les selfies avec les félins (ou tout autres photos avec des animaux exotiques proposée en échange d'argent).
  • Les spectacles d'animaux.
  • Les fermes d'élevages (crocodiles, lions...).
  • Les cirques avec animaux.
  • La corrida.
  • Les ballades en charrettes avec chevaux ou ânes.

POURQUOI FAUT IL LES BANNIR?

Premièrement il a été reconnu que l'animal est un être doué de sensibilité qui ressent la peur, la solitude, la douleur, tout comme l'être humain!.

Ensuite il faut savoir que pour ce genre d'activités, il y a une véritable pression psychologique appliquée jours après jours sur ces animaux.

Souvent drogués, privés de nourriture afin qu'ils soient "calmes" avec les touristes qui souhaitent jouer avec eux, avoir une dose de fun, et repartir avec leur petits selfies ou leur "jolie" photo souvenir, l'animal lui n'a rien demandé, il ne fait qu'obéir afin de pouvoir manger, ou alors il est complètement drogué!.

La plupart de ces animaux sont retirés jeunes à leur mère et leur famille, privés de leur habitat ils se retrouvent enchaînés, en cages ou dans un tout petit espace, ainsi ils sont plus facilement malléables, mais cela concerne aussi les animaux adultes.

Ils passent donc toute leur vie ainsi, loin de leur habitat naturel, privés de leurs instincts primaires (toujours présents même en captivité) dans des espaces très restreints, à faire des tours pour amuser la galerie, ou à simplement servir de vitrine!.

Ils sont souvent battus, affaiblis, sous médicaments, les bébés qui naissent sont en majorité des inséminations artificiels...

Les fermes d'élevages, tout comme les photos avec animaux sauvages, cachent souvent une tout autre réalité, les animaux sont utilisés pour alimenter le trafic d'espèces sauvages et de leur peau (fourrure, cuir...).

 

Un exemple avec la dernière actu concernant le fameux temple des Tigres en Thaïlande, qui s'est avéré être un véritable trafic!.

LES FILMS A VISIONNER:

Quelques bons documentaires et films à visionner, pour en savoir plus sur ces activités et l'envers du décor, il vous suffis de cliquer directement sur le nom pour accéder au film.

 

Que l'on aime les requins ou pas, ce film va vous mettre un claque, ce plongeur, Rob Steward (malheureusement décédé en 2017, lors d'une plongée pendant le tournage de "Sharkwater, extinction")  il à voué sa vie pour que le public change d’opinion et se rende compte de la sensibilité des requins et a quel point cette espèce est en péril, trafic d'aileron, braconnage, vous allez changer d'avis sur celui qu'on appelle à tord "le mangeur d'Homme".

Un documentaire choc qui dénonce le massacre ainsi que la pêche de dauphins perpétrés dans une petite baie du Japon, la baie de "Taiji", une activité barbare qui a longtemps était cachée aux yeux du monde et du peuple Japonais lui même.

L'histoire de Tilikum une orque libre, capturée en 1983, séparée de sa famille, dans le seul but d’être utilisée pour les spectacles dans les parc aquatiques animaliers.

Ce film démontre à quel point un animal sauvage peut devenir fou en étant privé de liberté, il dénonce les nombreux mensonges des parcs marins à l'encontre du public, et les techniques de dressages peu scrupuleuses.

Un documentaire au final absolument magnifique, qui montre l'impact de l'homme sur l'environnement et sur les espèces en voie d'extinction, il dénonce le trafic incroyable de ses espèces mais explique aussi les différentes alternatives possibles...

Vous verrez pourquoi ce projet incroyable a été réalisé, comment ceux qui y ont participé ont obtenu les images, puis réussis à les projeter sur le bâtiment du quartier général des Etats Unis, ainsi que l'Empire State Building à New York.

Un aperçu de ce superbe final (en anglais, mais je vous ai mis le film en français;):

Un documentaire poignant sur les différents types d'exploitations animales, les risques et dangers de tels activités pour l'animal mais aussi pour l'Homme et l'environnement.

L'histoire d'un homme qui s'interroge sur la meilleur manière de réduire son empreinte carbone, qui fait de supers gestes, mais se rend compte qu'un seul geste peut changer beaucoup de choses, mais qu'on en parle peu... ses interrogations, son enquête personnel auprès d’éleveurs, ses ressentis, la face cachée de certaines ONG...

NOS AMIS BLOGEURS QUI EN PARLENT:

  • Un monde au poil

Le blog de Nadia qui allie son amour pour les voyages et pour les animaux, elle aussi a écrit un super article sur les activités qui exploitent les animaux, mais en plus de cela son blog est une ode aux animaux! j'adore!!.

  • La Girafe qui vole

Le blog de Marlène, avec de superbes articles sur l'Afrique du Sud et sa faune incroyable, j'ai beaucoup aimé son article où elle nous livre son témoignage sur le treck à dos d'éléphant.

Maryne et Jule, c'est un incroyable trip sac à dos et auto-stop en Amérique du Sud pour soutenir l'association Capucine et participer à des missions humanitaires, une bel aventure humaine et une nature saisissante!!!.

Une de leur initiative que j'ai adoré, rejoindre la Norvège en auto stop déguisés en Orques, afin de dénoncer la captivité, et sensibiliser le public.

Audrey, Jim et le jeune Ethan, Trip of Life c'est une  joyeuse petite famille de voyageurs sensible à la cause animal (pas encore d'articles sur leur site mais beaucoup de publications à ce sujet sur leur page Facebook),

  • Amazing Woorld

Coup de cœur pour leur article sur les activités touristiques non respectueuses des animaux.

 

Hé les aventuriers, vous aimez cet article? n'hésitez pas à le partager:

LA SUITE DES AVENTURES PAR ICI:

ROAD TRIP DE 3 SEMAINES

AU COSTA RICA

QUOI METTRE DANS SES VALISES POUR LE COSTA RICA

ALBUM DE NOS PLUS BELLES PHOTOS DU COSTA RICA.


Écrire commentaire

Commentaires: 0